Le designer Charles Kaisin s’’empare du Théâtre de Liège

Ornis, l’installation monumentale de Charles Kaisin s’installe dans le hall d’entrée du Théâtre de Liège

Pour sa nouvelle saison 2016-2017, le Théâtre de Liège invite le designer belge Charles Kaisin à réaliser une installation en origami dans le hall d’entrée du théâtre.

Passionné depuis très longtemps par les arts de la scène, c’est tout naturellement que le designer s’est lancé dans ce projet. L’œuvre, nommée Ornis, y prendra place dès le 11 septembre pour une durée d’un an. La date du début de l’installation n’est pas choisie au hasard. Par le biais de cette installation, le Théâtre de Liège souhaite commémorer le quinzième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. L’installation est articulée autour de quatre grands axes qui, une fois reliés, forment un tout uniforme.

Ornis, une installation à quatre voies

L’origami. C’est lors de son immersion dans la culture japonaise pendant ses études à l’Université des arts de Kyoto que la passion de Charles Kaisin pour l’origami est née. L’histoire de l’origami commence au VIème siècle lorsque des moines bouddhistes importent l’origami de Chine jusqu’au Japon. Au départ d’un seul carré de papier, sans découpage ni collage ni adjonction d’autres matériaux, cette pratique consiste à créer des formes abstraites ou figuratives à partir d’une succession de plis. Origami désigne l’art de plier le papier (oru qui signifie plier et kami, papier). Importée en Europe au XVème siècle, la pratique de l’origami apparaît comme un moyen permettant d’apprendre la patience et d’apporter une aide dans le développement intellectuel et manuel de l’enfant. Désormais, cette pratique est internationalisée.

Le souvenir. Lorsque Charles Kaisin pense et conçoit son installation c’est toujours en référence aux attentats du 11 septembre. Dans une perspective de commémoration, de souvenir, Ornis se constitue autour d’une série de références symboliques. Le visiteur en entrant dans le hall d’entrée du théâtre est immergé sous une vague de 2001 oiseaux dans des positions différentes, 15 au total. Là encore, ces deux nombres ne sont pas choisis au hasard puisqu’ils symbolisent respectivement l’année de l’événement et le nombre d’années qui se sont écoulées depuis.

L’articulation. En enveloppant le plafond du grand hall d’entrée du théâtre d’oiseaux en origami l’idée est de marquer une transition entre le dehors, la ville, l’extérieur… et le dedans, la scène, le rêve, la réflexion… Mais aussi, c’est permettre aux visiteurs d’en avoir plusieurs lectures en fonction de ses sensibilités mais aussi de la saison, de la pièce jouée… Si l’on peut appréhender l’œuvre dans son ensemble comme un réseau, un network de communication, on peut également se référer à la couleur orange du fil qui suspend les oiseaux comme un fil d’Ariane, un fil conducteur, ou encore, à la couleur de l’origami, un papier doré très réfléchissant souvent utilisé dans l’opéra pour réverbérer les lumières.

Ornis. En choisissant le mot Ornis pour désigner le nom de sa nouvelle installation, le designer fait allusion à deux références qui accompagnent ce terme. Pour sa définition au singulier puisqu’en grec ancien Ornis signifie oiseau mais aussi pour son pluriel puisqu’Ornites est également le nom de la comédie d’Aristophane qui se jouait et se joue encore dans les amphithéâtres. Faisant ainsi référence au nom du hall du théâtre, la salle au fin cou.

À propos de Charles Kaisin

Issu d’une formation en architecture et en design, Charles Kaisin crée tant des objets que des installations de design contemporain au départ de matériaux recyclés. Ses réalisations vont du design d’objets jusqu’à l’aménagement d’espaces en passant par la direction artistique de défilés de mode. Avec une renommée toujours plus internationale, le designer multiplie le nombre de projets en cours un peu partout dans le monde. Pour la fin de l’année 2016 et l’année 2017, les projets s’enchaineront de Londres à Tokyo, en passant par Paris, Séoul, le Maroc, les Etat-Unis…

About The Author

Related posts